CIG in the media Archive

0

Congratulations to A. Reymond on his election as President of the European Society of the Human Genetics, June 2019

Alexandre Reymond élu Président de la Société européenne de génétique humaine

Directeur du Centre intégratif de génomique (CIG) de la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL, le Prof. Alexandre Reymond a été élu Président de la Société européenne de génétique humaine le 16 juin 2019 à Göteborg, en Suède.

Fondée en 1967, la Société européenne de génétique humaine (European Society of Human Genetics – ESHG) est une organisation non gouvernementale forte de quelque 3’500 membres. Elle promeut la recherche fondamentale et appliquée dans les domaines de la génétique humaine et médicale. Elle garantit de hauts standards dans le diagnostic et la pratique cliniques.

Grâce à son réseau étendu, la Société facilite les contacts entre les scientifiques qui partagent ces mêmes objectifs, plus spécifiquement ceux vivant en Europe. L’organisation d’un congrès annuel au printemps, qui réunit plus de 4’000 spécialistes de la génétique humaine issus de plus de 80 pays, constitue un bon exemple d’événement rassembleur.

Further information on the ESHG: https://www.eshg.org/index.php?id=home 
Further information on the election: https://news.unil.ch/display/1559818783379

0

C.Fankhauser will be on Einstein TV program, SRF channel, on June 27, 2019 at 10:25pm

Plants have neither nerves nor eyes or ears. Nevertheless, they perceive their environment precisely and actively react to environmental influences. “Einstein” shows surprising sensory performances of plants and asks the question: Do they even have their own consciousness?

Link to the TV program: https://www.srf.ch/programm/tv/sendung/P30707403527_T143209146812?ns_source=web

0

A. Reymond was in L’Actu (UNIL), May 2, 2019

Un modèle pour déchiffrer la complexité de la régulation des gènes

Plus que les gènes eux-mêmes, comment, où et quand ils s’expriment déterminent nos traits biologiques – nos phénotypes. Si l’expression des gènes est contrôlée par de nombreux éléments de régulation, qu’est-ce qui, en fin de compte, contrôle ces derniers ? Comment les variations génétiques les affectent-elles ?

Lire l’article complet: https://news.unil.ch/display/1556796002971 

0

A. Reymond was in Heidi news, May 3, 2019

 

Comment notre santé est aussi une affaire de géométrie

Deux équipes de l’UNIGE et de l’UNIL viennent de démontrer que la forme géométrique du matériel génétique joue un rôle dans la façon dont le génome est transformé en protéines dans les cellules. Une nouvelle piste dans la compréhension des maladies génétiques.

Pourquoi c’est important. Attention, accrochez-vous, c’est un peu complexe! Au sein de la cellule, l’expression des gènes est régulé par certains fragments —ou séquences— d’ADN, qui activent ou désactivent les gènes. Mais on ignore précisément le mécanisme qui gouverne ces séquences régulatrices. Ces travaux montrent que l’organisation géométrique de l’ADN joue un rôle-clé dans ce processus.

Read more: https://www.heidi.news/articles/l-adn-comme-un-jeu-de-lego 

0

Liliane Michalik and Paul Franken participated in the 3rd “Rencontre Echos du vivant”, organized by the FBM, April 10, 2019

Paul Franken and Liliane Michalik were among the researchers who welcomed 30 high-school biology teachers during the Rencontre Échos du vivant organized on April 10, 2019 by the UNIL FBM.

Full article :https://news.unil.ch/display/1555408110288

0

Nat Commun.: auth.: group Benton

 2019 Feb 7;10(1):643. doi: 10.1038/s41467-019-08345-4.

Sensory neuron lineage mapping and manipulation in the Drosophila olfactory system.

Abstract

Nervous systems exhibit myriad cell types, but understanding how this diversity arises is hampered by the difficulty to visualize and genetically-probe specific lineages, especially at early developmental stages prior to expression of unique molecular markers. Here, we use a genetic immortalization method to analyze the development of sensory neuron lineages in the Drosophila olfactory system, from their origin to terminal differentiation. We apply this approach to define a fate map of nearly all olfactory lineages and refine the model of temporal patterns of lineage divisions. Taking advantage of a selective marker for the lineage that gives rise to Or67d pheromone-sensing neurons and a genome-wide transcription factor RNAi screen, we identify the spatial and temporal requirements for Pointed, an ETS family member, in this developmental pathway. Transcriptomic analysis of wild-type and Pointed-depleted olfactory tissue reveals a universal requirement for this factor as a switch-like determinant of fates in these sensory lineages.

PMID: 30733440